Saïda - Tourisme : Des potentialités et des ambitions

Saïda - Tourisme : Des potentialités et des ambitions

Richesse : Cette wilaya recèle d'importants atouts naturels qu'il est nécessaire de faire découvrir pour susciter l'intérêt des investisseurs en vue de leur exploitation au profit du développement touristique. Parmi ces zones d’expansion touristique, il y a lieu de citer celle qui abrite la station thermale de Hammam Rabi, dans la commune d’Ouled Khaled, réputée aussi bien pour les vertus thérapeutiques de ses eaux que pour la beauté de ses paysages naturels, s’étendant sur une superficie de 65 ha. Des infrastructures sont projetées sur ce site, dont des centres de thalassothérapie.
La zone El-Merdja, dans la commune de Daoui Tabet est réputée, elle, pour ses monts et forêts denses propices au tourisme de chasse, en plus d’une ferme de randonnée remontant à la période coloniale. Autre ZET, celle de Tifrit, distante de 16 km du chef-lieu de wilaya, relevant de la daïra d’Ouled Brahim, présente, elle aussi, des atouts naturels sur son site de 100 ha. Deux autres ZET, à savoir Aïn S'khouna (200 ha) et Sidi Aïssa disposent chacune de sources thermales et de potentialités naturelles inexploitées. Bekhchi Ghouti, directeur du tourisme, a rappelé que la wilaya vient de bénéficier de trois nouvelles infrastructures touristiques réalisées par des promoteurs privés pour un investissement de 340 millions de dinars.
Ces infrastructures d'une capacité globale de 306 lits, seront opérationnelles prochainement et généreront 68 nouveaux postes d’emplois directs et des centaines d'autres indirects. S’étendant sur une superficie globale de 16 000 m2, les capacités d’accueil des infrastructures touristiques de la wilaya seront portées à 773 lits, contre 467 lits auparavant au niveau des quatre hôtels existants. L'un de ces nouveaux établissements touristiques est situé dans la région de Hammam Rabi, dans la daïra de Sidi Boubekeur, avec 142 lits pour un coût de réalisation de 270 millions de dinars. La zone de Aïn S'khouna a bénéficié de la réalisation de 24 bungalows d’une capacité d’accueil de 96 lits et de structures d’accompagnement diverses, fruit d'un investissement de 52 millions de dinars. Le chef-lieu de la wilaya a, de son côté, vu la création d’un nouvel hôtel de 68 lits.
La ville ancienne de Saïda ou Ogbane, située à la périphérie sud du chef-lieu de wilaya, qui s’étend sur une superficie globale de 35 ha, jouit aussi d’une position géographique stratégique et d'un potentiel à forte charge historique puisqu’elle fut la résidence de l’émir Abdelkader et un lieu de stockage d'armes durant sa lutte contre les forces coloniales. En outre, la wilaya de Saïda est riche par ses sites religieux très connus au niveau du Sud-Ouest algérien, comme Aïn S'khouna qui constitue un lieu de pèlerinage des adeptes de la zaouïa cheikhiya et les mausolées Sidi Maâmar et Aïn Manaâ dans la daïra de Aïn Lahdjar.

Le Président

Espace Pub

Contactez l'Office

Situation géographique du wilaya de Saïda